عالمية عالمية

Nelly Korda mène à mi-chemin à la poursuite du premier titre majeur


La jeune femme de 22 ans, la fille de la légende du tennis tchèque Petr Korda, championne de l'Open d'Australie 1998, a fait preuve d'une constance remarquable pour les 36 trous du Mission Hills Country Club cuit au soleil pour atteindre les 133 sous les 11.

Son challenger le plus proche est la Corée du Sud Mirim Lee, qui a signé un superbe sept-moins de 65 ans, tandis que la championne 2014 Lexi Thompson se profile également après un 67 à quatre tirs de retour avec la danoise Nanna Madsen.

Korda s'est appuyé sur un jeu régulier du tee au green et un putter "chaud", réalisant des arrêts de par cruciaux de 20 pieds à la normale 5 seconde et 25 pieds à la troisième normale 4.

"Vraiment très content de mon putting aujourd'hui, et j'étais superbement heureux de ne pas avoir de bogey", a déclaré Korda, l'une des jeunes étoiles montantes du LPGA Tour.


Cinq birdies de Korda ont tenu Lee, qui a réussi trois des cinq derniers trous, à distance tandis qu'un autre Sud-Coréen, Chun In-gee, a reculé après un moins de 71 ans pour être cinq de retour aux côtés de Kelly Tan de Malaisie.

L'Américaine Danielle Kang, qui peut dominer le classement mondial avec une victoire à Mission Hills, a du terrain à rattraper après un 71 qui lui a laissé six tirs en tête.

Mirim Lee, de Corée du Sud, joue un coup de départ au septième trou lors de sa deuxième ronde de sept sous 65 ans au deuxième tour à Mission Hills.

Sa compatriote Thompson est mieux placée, avec son jeu de puissance adapté au parcours puisque trois birdies en quatre trous au début de la ronde l'ont laissée fermement dans le mélange avant le week-end.

Tous les joueurs font face à deux tours épuisants avec la vague de chaleur actuelle en Californie qui devrait produire des températures supérieures à 100 degrés Fahrenheit (37 degrés Celsius) samedi et dimanche.

La pandémie de coronavirus a vu le tournoi, initialement prévu pour avril, passer à sa date de septembre, mais il y a des absents.


Le plus notable est le numéro un mondial et le champion en titre de l'ANA Jin Young Ko, qui a décidé de ne pas voyager depuis la Corée du Sud pour jouer en raison des problèmes de Covid-19.

Il manque également la première grande gagnante de cette année, Sophia Popov, qui a stupéfié le monde du golf en remportant le British Women's Open le mois dernier en tant qu'outsider.

Son précédent bas classement ne la qualifiait pas pour une invitation à l'ANA, tandis que l'exemption de cinq ans que l'Allemande a obtenue pour sa victoire à Royal Troon ne commence qu'au printemps prochain.

Nelly Korda, des États-Unis, attend le coup d'envoi du 18e trou en route vers un deuxième tour 67 pour diriger l'ANA Inspiration sur le parcours Dinah Shore au Mission Hills Country Club à mi-chemin.

La numéro trois mondiale Korda, dont la sœur Jessica est également une joueuse de premier plan sur le circuit de la LPGA, espère continuer sa belle forme pour franchir la prochaine étape en tant que gagnante majeure, avec son précédent meilleur troisième dans le championnat PGA féminin 2019.

Avec une moyenne de seulement 1,5 putts par trou dans le tournoi, sa touche sur les verts ultra-rapides de Mission Hills pourrait s'avérer cruciale.

"Le golf est juste une question d'élan, donc vous en roulez un ici et là et cela rend les choses beaucoup plus faciles", a-t-elle déclaré aux journalistes après son deuxième tour.


الوسوم
اظهر المزيد

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
إغلاق

أنت تستخدم إضافة Adblock

برجاء دعمنا عن طريق تعطيل إضافة Adblock