عالمية عالمية

Christian Coleman devrait rater les Jeux olympiques de 2020 pour un test de dépistage de drogue manqué

L'organisme indépendant, qui lutte contre le dopage, avait provisoirement suspendu le jeune homme de 24 ans en juin pour "échec de localisation" a confirmé sa décision mardi.

Le système de localisation de l'Agence mondiale antidopage (AMA) oblige les athlètes à informer les responsables de la lutte contre le dopage où ils se trouveront pendant une heure chaque jour, ainsi que des détails sur l'hébergement et les lieux d'entraînement.

Si un athlète ne parvient pas à le faire et commet un «échec de classement» trois fois sur une période de 12 mois, il pourrait être puni.

Le sprinter américain a admis avoir raté un test de dépistage de drogue le 9 décembre 2019 – le troisième test manqué en l'espace d'un an – mais il allègue qu'il a été mis en place par l'organisme antidopage.

Coleman a déclaré qu'il avait fait ses courses de Noël "à cinq minutes" mais n'avait aucune idée qu'un testeur avait visité son adresse pour l'un des tests.

L'AIU a déclaré que les reçus de magasinage montraient que Coleman était hors de la maison pendant l'heure prévue et que les agents avaient frappé à sa porte toutes les 10 minutes sans réponse.

"Malheureusement, nous considérons cette affaire comme impliquant un comportement de l'athlète comme très imprudent au mieux et au pire imprudent. Dans ces circonstances, nous imposons une interdiction de deux ans", lit-on dans le rapport disciplinaire de l'AIU.

L'AIU a déclaré que Coleman pouvait faire appel de la décision devant le Tribunal arbitral du sport et a confirmé qu'il n'y avait aucune suggestion qu'il ait jamais pris une substance interdite.

Les représentants de Coleman ont qualifié la décision de "malheureuse" et ont confirmé qu'il ferait immédiatement appel.

Christian Coleman est banni depuis deux ans par l'AIU.

Les deux autres échecs de Coleman ont eu lieu le 16 janvier et le 26 avril de l'année dernière.

La star du sprint, qui a toujours nié avoir jamais pris de drogue, n'a évité que de justesse une interdiction l'année dernière après trois violations des règles de localisation en 2018 et 2019. Cependant, son cas a été abandonné en raison d'une technicité sur les dates.

Cette décision lui a permis de participer aux Championnats du monde d'athlétisme à Doha en septembre dernier, où il a remporté la victoire au 100 m et au relais 4×100 mètres masculin.

Coleman ne sera plus éligible pour concourir avant le 13 mai 2022.

Les Jeux olympiques d'été de Tokyo 2020, retardés en raison de la pandémie, devraient commencer le 23 juillet 2021.

الوسوم
اظهر المزيد

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
إغلاق

أنت تستخدم إضافة Adblock

برجاء دعمنا عن طريق تعطيل إضافة Adblock