عالمية عالمية

Abysmal Blues abandonne la manche gagnante avec une défaite terne le jour de l'an

Everton 0 – 1 West Ham United

James Rodriguez a fait un retour surprise sur le banc, mais même son introduction à 23 minutes de la fin ne pouvait pas inspirer ce qui était un horrible affichage d'Everton dans l'ensemble.

Everton a raté la chance de se déplacer à un point du sommet de la Premier League en réalisant une performance abjecte contre West Ham et a été battu par un but de Tomas Souček dans un Goodison Park vide.

La décision du gouvernement de ramener Merseyside au rang 3 signifiait que les 2000 fans sélectionnés pour assister à ce match devaient rester à l'écart et leur absence se faisait sentir alors que les Blues se frayaient un chemin à travers les trois quarts de cette rencontre du Nouvel An avant André Gomes et James Rodriguez. a quitté le banc pour fournir une urgence bien nécessaire.

Malheureusement, c'est l'équipe de David Moyes qui a fait la percée à la 86e minute pour mériter à l'Écossais sa première victoire en tant que manager invité à Goodison Park depuis son départ d'Everton en 2013.

Avec le report de l'affrontement de lundi avec Manchester City, Carlo Ancelotti a été en mesure de nommer une formation pratiquement inchangée de l'équipe qui a remporté à Sheffield United le lendemain de Noël, mais il a été contraint à une modification après qu'Alex Iwobi ait pris un léger coup à l'entraînement. .

Bernard est entré dans la formation pour le Nigérian, Richarlison est revenu sur le flanc, Seamus Coleman a débuté à l'arrière droit et Mason Holgate a pris la défense centrale où Michael Keane s'est reposé.

Malheureusement, le retour de Richarlison ne s'est pas traduit par plus d'intention offensive et d'invention d'Everton et ils ont travaillé dur pendant une première mi-temps fastidieuse qui n'a donné qu'un seul tir cadré, celui de Bernard sur le coup de la mi-temps qui a forcé un arrêt décent de Darren Randolph. dans le but des Hammers.

Avant cela, c'était West Ham qui s'était rapproché du but lorsque la tête de Jarrod Bowen était tombée à Jordan Pickford, Souček ne pouvait jeter un coup d'œil qu'un coin large avec une tête et Aaron Cresswell avait lancé un tir en travers du visage du but.

Everton a commencé la deuxième période avec un peu plus de tempo mais est rapidement retombé dans de longues périodes de passes en arrière face à la presse de West Ham et de se compliquer les choses avec une distribution bâclée et des lacunes périodiques de concentration.

Ils ont presque été rattrapés par un coup franc qui a vu Cresswell traverser à nouveau la surface de réparation et Pickford a dû écarter un coup franc du même joueur quelques minutes plus tard, tandis que le remplaçant Michail Antonio a presque puni Coleman pour un mal- placé en-tête mais Pickford l'a refusé.

Bernard Head avait auparavant laissé Coleman pour une demi-chance à l'autre bout, mais l'arrêt était une routine pour Randolph et ce serait la dernière contribution du Brésilien avant que lui et le décevant Gylfi Sigurdsson ne soient retirés en faveur de Rodriguez et Gomes.

Les premiers signes étaient encourageants car les deux joueurs ont injecté de la créativité et de la motivation dans la procédure, mais avec Richarlison regardant une ombre pâle de son ancien moi et l'équipe incapable de se tailler des ouvertures claires, les meilleures chances de l'équipe locale sont venues de coups de pied arrêtés mais les visiteurs. repoussé tout ce qui leur était lancé en l'air.

Ancelotti a pris Dominic Calvert-Lewin au profit de Cenk Tosun pendant les dernières minutes, mais cela semblait presque inévitable lorsque l'impasse a été brisée à l'autre bout. Pickford a bien fait de parer un tir de Souček, mais lorsque Cresswell a repoussé le rebond dans la surface d'Everton et que Yerry Mina l'a renvoyé dans le chemin de Souček, l'international tchèque l'a fait passer devant Pickford pour gagner le match.

Dans le calcul final, une performance alourdie par la prudence et le manque d'aventure et qui n'a donné que deux tirs cadrés en 90 minutes a souligné à quel point cette équipe d'Everton doit aller sous Ancelotti avant de pouvoir être considérée comme capable de défier le sommet. quatre place.



À propos de ces publicités

الوسوم
اظهر المزيد

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
إغلاق

أنت تستخدم إضافة Adblock

برجاء دعمنا عن طريق تعطيل إضافة Adblock