عالمية عالمية

Swansea signale à la police de “ vils abus racistes '' de Morgan Whittaker à la police lors d'un autre incident choquant au milieu d'une panne de courant sur les réseaux sociaux

La POLICE mène une enquête après que l'as de Swansea, Morgan Whittaker, ait été victime d'abus racistes lors de la panne des médias sociaux du football.

Le joueur de 20 ans est devenu le dernier joueur à être la cible d'abus écœurants après avoir marqué contre l'ancienne équipe de Derby lors de la victoire 2-1 au Liberty Stadium samedi.

2

Swansea a fustigé les vils abus racistes visant l'attaquant Morgan WhittakerCrédits: Getty

Whittaker – qui a quitté les Rams pour rejoindre l'équipe galloise plus tôt cette année – est la quatrième star des Swans à avoir subi des abus racistes depuis février.

Jamal Lowe, Yan Dhanda et Ben Cabango ont tous été visés, le dernier incident survenu lors du boycott des réseaux sociaux.

La tenue de championnat a publié une déclaration condamnant les abus, comme l'a dit: "Swansea City est attristé, en colère et consterné par les vils abus racistes reçus par Morgan Whittaker via les médias sociaux après le match de samedi contre Derby County.

«Les abus en question ont été signalés à la police du sud du Pays de Galles et le club les assiste dans leur enquête.

«Le fait que cela se soit produit pendant une période où les clubs, les joueurs et les parties prenantes se sont réunis pour un boycott des médias sociaux pour cette raison même, montre encore une fois combien de travail reste à faire.

"Morgan est malheureusement le quatrième joueur de Swansea City à subir des abus aussi odieux et honteux en ligne depuis février – un acte d'accusation accablant sur le monde dans lequel nous vivons.

«En tant que club, nous continuerons à lutter pour le changement, en exhortant les entreprises de médias sociaux à prendre des mesures énergiques et à mettre en œuvre de réels changements sur leurs plates-formes qui permettront à ses utilisateurs d'ouvrir leurs comptes et de ne pas avoir à s'inquiéter de ce qu'ils pourraient trouver.

"Le directeur général Julian Winter a récemment écrit à Twitter et Facebook, ce dernier répondant avec des exemples de la manière dont ils tentent de lutter contre les abus en ligne.

Whittaker a égalisé samedi contre l'ancien club de Derby dans une victoire 2-1

2

Whittaker a mené un égaliseur contre l'ancien club de Derby samedi dans une victoire 2-1Crédits: Getty

«Mais avec des incidents ignobles qui se produisent quotidiennement, une action plus énergique est clairement nécessaire.

"Morgan a le soutien total et indéfectible de tout le monde à Swansea City, et notre message reste clair. Assez, c'est assez."

Pendant ce temps, une déclaration du SWP disait: «La police du sud du Pays de Galles enquête sur l'origine de publications sur les réseaux sociaux à motivation raciste visant un footballeur de Swansea City après le match du club contre le comté de Derby ce week-end.

«La police du sud du Pays de Galles a désigné des agents de liaison pour le football qui travaillent avec les clubs dans toute la zone de la force pour aider à prévenir et à dissuader la criminalité et les comportements antisociaux.

«La lutte contre les crimes haineux a toujours été une priorité pour la police du sud du Pays de Galles – ce comportement est quelque chose qui ne sera pas toléré dans notre communauté.

"La force prend les crimes de haine au sérieux et travaille en étroite collaboration avec les personnes impliquées dans le football pour sensibiliser les joueurs et les supporters aux crimes de haine."

Swansea a pris position contre les abus et la discrimination en ligne le 8 avril en ne publiant aucun contenu sur les réseaux sociaux pendant sept jours.

Le club gallois a appelé les plateformes de médias sociaux à instaurer une police et des sanctions plus sévères pour les personnes reconnues coupables d'avoir envoyé des abus en ligne.

Birmingham et Les Rangers ont rapidement soutenu la position de Swansea concernant un boycott de sept jours, et vendredi, une grande partie du monde sportif a emboîté le pas.

Le boycott – qui a débuté à 15 heures vendredi et se poursuit jusqu'à 23 h 59 lundi – a vu une coalition des plus grands organes directeurs et organisations du football se taire sur les réseaux sociaux en signe de solidarité contre les abus en ligne.

Les clubs de Premier League se joignent au boycott des réseaux sociaux de quatre jours pour lutter contre le racisme et la haine

الوسوم
اظهر المزيد

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
إغلاق

أنت تستخدم إضافة Adblock

برجاء دعمنا عن طريق تعطيل إضافة Adblock