عالمية عالمية

Socceroos 2021 news, Australie vs Koweït, Qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, scores, résultats, vidéo, analyse, Mat Leckie, Ajdin Hrustic

Les Socceroos ont remporté cinq victoires consécutives pour la première fois en une décennie avec une confortable victoire 3-0 sur le Koweït vendredi matin, reprenant leur campagne de qualification pour la Coupe du monde avec brio.

Avec trois débutants et des joueurs de retour comme James Holland et Ryan McGowan, c'était une équipe australienne new look. Mais l'équipe s'est remarquablement bien mélangée, produisant une performance impressionnante.

Voici comment chaque Socceroo a joué, alors qu'une star surprise a volé la vedette.

Regardez chaque qualification pour la Coupe du monde Socceroos en juin en direct et gratuitement sur Kayo Freebies. Inscrivez-vous maintenant et commencez à diffuser instantanément >

Ange pourrait "transformer le football écossais" | 00:44

Mat Ryan (7): Il a semblé sans phase tout au long de l'affrontement, face à un seul tir cadré, bien qu'il ait effectué un arrêt intelligent au premier poteau pour contrecarrer cette tentative. À l'aise avec ses pieds, ainsi que face aux balles aériennes des croix. Il a quitté sa ligne une ou deux fois dans les premières minutes pour étouffer les balles dans la surface. Je n'aurais pas vraiment pu demander plus, mais il devra faire face à des tests plus difficiles à venir.

Milos Degenek (6) : Une performance solide, à moins d'une erreur clé. Degenek a égaré une passe évidente sur la marque de l'heure qui a été interceptée, permettant aux hôtes de lancer une contre-attaque rapide et de se tailler une solide opportunité. Le rythme de travail du défenseur central pour récupérer et tenter un blocage était impressionnant, mais les erreurs de possession pourraient s'avérer coûteuses contre une attaque plus clinique. Néanmoins, a fait de son mieux pour annuler la menace d'attaque du Koweït.

Comme s'ils n'étaient jamais partis ! Trois buts, trois débuts alors que Socceroos fait un retour de rêve après 567 jours d'exil

La star de l'évasion crée un mal de tête de sélection, le coup de maître des mots interdits d'Arnie: Roos Talking Points

Ryan McGowan (7) : Faisant sa première apparition depuis 2017, et sortant tout droit de l'hiver australien, vous pourriez pardonner à McGowan d'être nerveux ou de ne pas être à la hauteur. Mais ce n'était guère le cas. A été battu au dribble par une paire d'attaquants koweïtiens rapides à quelques reprises, mais a effectué un solide changement. Bien organisé la défense.

Aziz Behich (7): Une menace constante sur le flanc, ses combinaisons de passes étaient rapides et précises. A harcelé les ailiers et a couru dur pour récupérer en transition. A livré une balle grésillante devant le but qui méritait une meilleure réponse de Leckie, qui a été surpris en train de faire la sieste et a rapidement levé la main pour s'excuser.

SEPT armes non plafonnées, Mooy et Rogic disparus dans la nouvelle équipe Socceroos

Les stars en exil reviennent, le vétéran largué alors que la A-League est vidé: les gagnants et les perdants de Socceroos

Les bolters de choc et les hommes pour résoudre le « plus gros problème d'Arnold » : « L'équipe de Roos déballée

Le capitaine Leckie marque en 60 secondes | 00:45

Fran Karacic (8) : Un début fantastique ! Son long lancer a présenté une menace unique et a presque attrapé la sieste de la défense. Son rythme de travail et ses mouvements hors du ballon étaient de premier ordre, causant constamment des problèmes à son homologue et ouvrant des espaces pour qu'Awer Mabil joue derrière. A joué sept balles dans la surface au cours de la seule première mi-temps, le plus grand nombre de joueurs. Rhyan Grant a enfin une véritable concurrence à l'arrière droit.

James Holland (7) : Sept ans après sa dernière convocation, Holland n'a pas raté une miette. Bien recyclé le ballon à la base du milieu de terrain, permis à Jackson Irvine de se déplacer vers l'avant et effectué un certain nombre de tacles et d'interceptions cruciaux qui ont stoppé les attaques avant qu'elles ne décollent.

Ajdin Hrustic (9): Juste sa quatrième apparition dans le vert et l'or, et sa première en tant que partant – ce ne sera certainement pas la dernière de Hrustic. Comme Mark Bosnich l'a déclaré avec joie : "Un joueur aussi excitant que j'ai vu pour l'Australie depuis très, très longtemps."

Le meneur de jeu basé en Allemagne était le meilleur joueur australien, remportant un penalty et frappant à la maison un coup franc pour sceller la victoire.

Le contrôle du ballon de Hrustic dans les espaces restreints était impressionnant, tout comme sa portée et le rythme de ses passes. L'Australie recherchait des options de milieu de terrain plus créatives – en particulier contre des défenses profondes – et Hrustic a mis son nom en lumière.

Sa capacité à affronter un défenseur est peut-être quelque chose qui manquait au cœur du milieu de terrain depuis un certain temps. Sa prise de virage était un peu décevante au début, mais il a trouvé sa gamme plus tard dans la première strophe. Et son coup franc en deuxième mi-temps – bien que bénéficiant d'un mauvais gardien de but – était tout simplement sensationnel.

Jackson Irvine (8): Derrière Hrustic, le meilleur d'Australie. Bien passé, a couru fort au cœur du parc et était constamment agressif avec et sans le ballon. Il a réagi le plus rapidement pour ramener le penalty et porter le score à 2-0, ajoutant à une série de buts marqués pour son équipe nationale. Signe de l'intention et des efforts de l'Australie tout au long de l'affrontement, quatre joueurs étaient à l'intérieur de la surface de réparation de six mètres au moment où Irvine a marqué ce but. Aurait pu facilement avoir une passe décisive en première mi-temps, aussi, quand Martin Boyle a marqué au but pour une chance en tête-à-tête dans la première demi-heure, seulement pour que son coéquipier d'Hibernian pousse loin.

Martin Boyle (6) : Ce n'est pas sa meilleure performance dans le vert et l'or, mais lorsque vous marquez une passe décisive dans la première minute, vous avez certainement fait quelque chose de bien. Ce virage et ce croisement ont été parfaits pour trouver Leckie parfaitement. Sa tentative de penalty a été bien sauvée et il aurait terminé le rebond si Irvine ne l'avait pas réclamé. A couru fort dans les ailes, a bien passé, mais aurait vraiment dû marquer lorsqu'il a été joué dans la surface par Irvine.

Mat Leckie (7.5) : Leckie adore porter le brassard et jouer contre le Koweït ! Deux buts dans le match équivalent en 2019, et un autre aujourd'hui. Leckie a mené de l'avant dans un véritable coup de capitaine, prouvant qu'il est toujours apte à prendre le rôle de numéro neuf ainsi qu'à l'extérieur.

A dérivé son homme dans la première minute, a trouvé de l'espace au poteau arrière et s'est dirigé vers le but de manière imparable.

Une critique : il aurait vraiment dû marquer plus. Une deuxième tête non marquée en cinq minutes a été pulvérisée bien large, tout comme une tentative de demi-volée après avoir abattu un centre avec sa poitrine à l'intérieur de la surface. A eu six tirs en première mi-temps seulement.

Awer Mabil (5.5) : Des moments de magie mariés à des moments de déception. Ses balles dans la boîte étaient décevantes et n'étaient pas aussi impressionnantes et inspirantes que prévu. Mais son travail en dehors du ballon était très bon, courant égoïstement pour créer le chaos dans la défense et ouvrir des espaces pour ses coéquipiers.

Regardez chaque qualification pour la Coupe du monde Socceroos en juin en direct et gratuitement sur Kayo Freebies. Inscrivez-vous maintenant et commencez à diffuser instantanément >

SUBSTITUTS

Kenny Dougall (5,5) : Le jeu s'était interrompu et était devenu brouillon au moment de son arrivée. A montré exactement de quoi il est capable, voler le ballon en transition et jouer immédiatement un ballon incisif dans la surface, seulement pour qu'il soit légèrement dépassé. A essayé de recréer sa récente frappe de roquette lors du match de dimanche à Wembley pour Blackpool lorsqu'il s'est déchaîné du bord de la surface, mais a également dépassé cela. Beaucoup d'enthousiasme pour le débutant, y compris une volonté de se lancer à ratisser de longues balles.

Chris Ikonomidis (6) : De retour d'un LCA, vous ne pouviez pas effacer le sourire de son visage. A couru dur et cherchait toujours à se mettre au bout des centres et à travers les balles. Pas beaucoup d'impact.

Mitchell Duke (5,5) : N'a pas eu beaucoup d'occasions, car le Koweït s'est amélioré en seconde période et a arrêté le bombardement de balles dans la surface. Gardez les choses calmes à l'avant. Solide.

Riley McGree (6) : Immédiatement inséré dans le rôle n ° 10, mais ce qui serait généralement un lourd fardeau pour un débutant a été allégé par une marge de trois buts. La fluidité de l'Australie avait largement disparu à ce stade, mais ses pieds rapides et son intention étaient clairs. Des débuts prometteurs pour le joueur de 22 ans.

الوسوم
اظهر المزيد

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
إغلاق

أنت تستخدم إضافة Adblock

برجاء دعمنا عن طريق تعطيل إضافة Adblock