عالمية عالمية

La Premier League annonce des sanctions pour six clubs impliqués dans l'échappée Super League


La Super League voulait garantir à 15 clubs une place dans une compétition à 20 équipes chaque saison, quelles que soient leurs performances sur le terrain.

Les critiques des fans ont été instantanées et féroces, alors que des manifestations ont éclaté autour des terrains des clubs impliqués et que le projet a implosé.

Dans un communiqué, et décrit comme un "geste de bonne volonté", les six clubs ont accepté de payer un total combiné de 31 millions de dollars qui "serviront au bien du jeu, y compris de nouveaux investissements dans le soutien aux supporters, au football de base et à la communauté". programmes."

De nouveaux changements de règles ont également été soutenus par les clubs impliqués "afin que toute action similaire à l'avenir" entraîne une déduction de 30 points. Chacun des six clubs, dans ce cas, serait également passible d'une amende supplémentaire de 35 millions de dollars.

Le mois dernier, l'UEFA a ouvert une procédure disciplinaire contre le Real Madrid, Barcelone et la Juventus après l'implication des équipes dans le Super Ligue européenne.

Cour de justice européenne

Les trois géants européens faisaient partie du groupe de 12 équipes qui ont annoncé leur intention de former un compétition d'échappée en avril.

Plus tôt en mai, le Real Madrid, le Barça et la Juve avaient publié une déclaration commune annonçant que malgré "les pressions et les menaces inacceptables et permanentes reçues de l'UEFA", ils avaient l'intention de persévérer dans la recherche d'une solution à ce qu'ils appellent une "situation insoutenable dans le football industrie."

Plus tard mercredi, l'Instance d'appel de l'UEFA a déclaré qu'elle "avait décidé de suspendre la procédure jusqu'à nouvel ordre".

"L'UEFA note que la décision de suspendre temporairement la procédure a été prise par l'Instance d'appel de l'UEFA à la suite de la notification formelle faite à l'UEFA par les autorités compétentes suisses le 2 juin 2021 d'une décision de justice ex parte obtenue le 20 avril 2021 par le tribunal entité européenne Super League Company SL du tribunal de commerce de Madrid n° 17 (l'« ordonnance du tribunal ») », a déclaré l'instance dirigeante du football européen dans un communiqué.

"S'appuyant sur l'ordonnance du tribunal, les trois clubs mentionnés ont cherché à se protéger des conséquences disciplinaires potentielles liées à ce projet dit de 'Super League'", a ajouté le communiqué de l'UEFA.

En mai, le Cour de justice européenne a déclaré il avait reçu une saisine de la Super League européenne (ESL) selon laquelle l'UEFA et la FIFA étaient en "violation des règles de concurrence de l'UE", concernant le renvoi du tribunal de commerce de Madrid.
L'affaire de la Cour européenne de justice "pourrait créer un tremblement de terre juridique avec des implications plus profondes que l'"affaire Bosman", selon Agence de presse espagnole EFE.

La défense de la Super League est menée par le cabinet d'avocats Clifford Chance et l'avocat Jean-Louis Dupont, architecte de "l'affaire Bosman" et de "l'affaire Meca-Medina", ainsi que par l'expert belge Martin Hissel, selon l'EFE.

Dupont faisait partie de l'équipe juridique qui représentait le joueur belge Jean-Marc Bosman, dont la bataille victorieuse pour changer de club à la fin de son contrat avec le Standard de Liège a changé la face du marché des transferts de football. Les joueurs sont désormais autorisés à effectuer des transferts gratuits lorsque leurs accords avec les clubs expirent.



الوسوم
اظهر المزيد

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
إغلاق

أنت تستخدم إضافة Adblock

برجاء دعمنا عن طريق تعطيل إضافة Adblock