عالمية عالمية

Le Mexique sanctionné par la FIFA pour la récurrence des chants anti-gay de ses supporters

L'équipe nationale masculine du Mexique jouera ses deux prochains matchs à domicile à huis clos en raison de la récurrence d'un chant anti-gay lors du tournoi de qualification pré-olympique de la CONCACAF, a annoncé vendredi la FIFA.

Une amende d'environ 65 000 $ a également été attachée à la décision, et d'autres sanctions ont été menacées, y compris une réduction de points.

– États-Unis-Mexique interrompus par des chants anti-gays et des objets jetés
– Diffusez ESPN FC Daily sur ESPN+ (États-Unis uniquement)

"La Commission de Discipline de la FIFA a sanctionné la Fédération mexicaine d'une amende de 60 000 francs suisses et de la condition qu'elle joue ses deux prochains matchs officiels à domicile à huis clos en raison des chants anti-gay entendus lors des matches contre la République dominicaine et les États-Unis, ont joué respectivement à Guadalajara les 18 et 24 mars", indique le communiqué de la FIFA.

Les deux prochains matchs officiels du Mexique à domicile sont les éliminatoires de la Coupe du monde contre la Jamaïque le 2 septembre et le Canada le 7 octobre.

Selon les statuts de la FIFA sur la discrimination, des sanctions plus sévères peuvent être infligées pour de futures infractions afin d'éradiquer le comportement. Ceux-ci incluent une réduction de points dans les tournois officiels, y compris les éliminatoires de la Coupe du monde, ou le Mexique étant totalement interdit de tout tournoi relevant de la compétence de la FIFA, y compris la Coupe du monde elle-même.

"En outre, le comité a ouvert un deuxième dossier disciplinaire concernant les chants anti-gay entendus par des fans mexicains lors d'un match amical contre l'Islande à Arlington, au Texas, le 29 mai", poursuit le communiqué.

jouer

1:24

Alejandro Moreno dit que le bon et le mauvais de la victoire des États-Unis sur le Mexique se sont combinés pour créer un spectacle mémorable.

Aucune annonce n'a été faite sur d'autres enquêtes sur un comportement similaire à El Trimatchs les plus récents, y compris la demi-finale et la finale de la Ligue des Nations de la CONCACAF contre le Costa Rica et les États-Unis, respectivement. Dans les deux matchs, les arbitres ont été contraints d'arrêter l'action afin de demander aux fans d'Empower Field à Denver d'arrêter le comportement. De plus, plusieurs annonces publiques visant à informer les fans des conséquences des cris de chant ont été faites avant et pendant le match.

"Cette campagne est une étape très importante dans nos efforts pour éradiquer le chant des gardiens de but et pour indiquer clairement que nous nous opposons à toutes les formes de discrimination dans le football", a déclaré Victor Montagliani, président de la CONCACAF, avant la demi-finale de la Ligue des Nations.

S'exprimant lors d'une conférence de presse vendredi, le président de la Fédération mexicaine, Yon de Luisa, a souligné que la fédération rejetait "tout type de discrimination lors des matchs de l'équipe nationale mexicaine".

Le sélectionneur mexicain Gerardo "Tata" Martino s'est dit préoccupé par les ramifications si le chant continuait.

"Je veux appeler nos fans à réfléchir à ce que ces attitudes créent pour nous. Cela éloigne notre équipe de ses fans. Cela signifie que nous jouons dans des stades vides et même que nous pourrions manquer une compétition internationale", a déclaré Martino.

"Nous sommes très inquiets. Nous sommes inquiets de ce qui va arriver, des sanctions qui pourraient être les prochaines, et parce que nous ne voulons pas être éloignés de nos fans. Toute équipe nationale qui veut accomplir des choses importantes dépend de ses joueurs et ses fans."

الوسوم
اظهر المزيد

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

زر الذهاب إلى الأعلى
إغلاق

أنت تستخدم إضافة Adblock

برجاء دعمنا عن طريق تعطيل إضافة Adblock